Pourquoi le Design Thinking ?

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

La culture du Design Thinking est adoptée par les entreprises les plus innovantes au monde. C’est au sein de la Silicon Valley, dans les années 2000 que le Design Thinking a vu le jour. Impulsé par Tim Brown CEO et président de l’agence IDEO, Cette méthode de travail permet de résoudre une problématique d’innovation par une approche multidisciplinaire centrée sur l’humain. On dit aussi que c’est une synthèse entre la pensée analytique et la pensé intuitive. On applique le design Thinking pour trouver une solution innovante à une problématique donnée. Cette solution doit répondre à 3 principes fondamentaux.

  1. La désirabilité (du marché ou des acteurs)
  2. La faisabilité technique et organisative
  3. La viabilité économique

Mettre l’humain au coeur de la réflexion

De nos jours, il est nécessaire de produire par rapport aux attentes des clients. Il faut mettre en avant ce qu’aime le client.  L’expérience client est devenue la clé du développement économique, il est désormais inconcevable d’ignorer leurs envies, leurs usages dans le processus de conception d’une offre. Comme vous l’avez compris, dans le Design Thinking, l’utilisateur est la personne la plus importante. Il est placé au coeur du processus de conception.

Quel est le but ?

L’objectif est de faire ressortir les réels problèmes et les résoudre grâce à des solutions innovantes.

Le Design Thinking permet d’innover dans tous les sujets de l’entreprise, et ce, dans n’importe quel secteur : du packaging d’un produit, aux services proposés, mais aussi au modèle économique de l’entreprise, et même aux processus internes de l’entreprise.

Inspiré des méthodes d’IDEO, le leader du Design Thinking, et qui propose une marche à suivre pratique pour appliquer le Design Thinking dans son entreprise ou son département.

L’inspiration

L’objectif principal de cette étape est de définir le problème afin de proposer une solution.

  • On commence par définir la problématique, le défi d’innovation. Grâce à l’équipe multidisciplinaire on va chercher à relever ce défi. On tient compte de toutes les idées, il n’y a pas de hiérarchie dans cette équipe.
  •  Deuxièmement on identifie les besoins et motivations des clients finaux. Pour cela on cherche à comprendre quel est le parcours utilisateur (acheteur, prescripteurs, utilisateurs… ), ses objectifs, ses freins,… Pour ce faire on met en place une rencontre terrain, en se plaçant en observateur. On se plonge au maximum dans les besoins clients. À la suite de ça on expose ce qu’on en a conclu.

L’idéation

Pendant cette seconde étape on va développer plusieurs idées autour de la problématique trouvée afin de trouver le meilleur concept.

  •  On réunit les différents membres de l’équipe et chacun note ce qu’il a relevé durant l’identification des besoins. Tous les points relevés sont affichés afin d’avoir une vue d’ensemble.
  • ensuite l’équipe va faire un brainstorming, va imaginez les scénarios potentiels, afin de répondre de la meilleure des façons aux besoins clients.

L’implémentation

La troisième et dernière étape du modèle de Tim Brown a pour but de mettre en pratique le projet.

  •  Donner vie aux idées permet de faciliter leur mise à l’épreuve, ainsi que l’identification des points à améliorer. On va tester le prototype auprès du public puis selon le feedback on va l’ajuster ou le développer.

Ces phases d’itération permettent de coller au plus près de l’expérience recherchée par le client. De cette façon les entreprises augmentent leurs chances et minimisent les risques et les coûts grâce à l’identification en amont des erreurs. Le Design Thinking est un avantage non négligeable est facile à mettre en place .